Choucrou’tour : Un made in Elsass’olidaire

Comme les grands rassemblements sont toujours interdits, j’avais pensé à une autre formule pour le mois d’octobre: Le Choucrout’tour, à savoir trois ou quatre soirées choucroute dans des restaurants différents sur une dizaine de jours. Et par menu commandé, une choucroute offerte aux sans-abris. Tout s’organisait bien, les achats effectués et rapatriés à Bruxelles, les restaurateurs ravis qu’on vienne cuire la choucroute chez eux et les réservations commençaient à rentrer. Malheureusement, le lendemain de l ‘annonce, le gouvernement fermait les restaurants. 80 kg de viande et 50 kgs de choucroute sur les bras ! Mais l’alsacien est tenace et créatif. Changement de programme, on passe en mode take-away en espérant écouler un peu de marchandise. En 24 heures tout était réservé ! Il n’y avait plus qu’à cuire tout çà dans la cave du président et faire venir les gens pour l’enlèvement, ce qui avait un peu des allures de ‘Traversée de Paris’. Ce qui faisait plaisir à voir c’est l’engouement des gens dont les yeux pétillaient quand ils venaient récupérer leur commande car en ces temps compliqués, la choucroute est le plat convivial et réconfortant par excellence. Et bien-sûr, début novembre nous allons donc offrir une choucroute aux sans-abris du quartier des Marolles, pour clôturer notre « Made in Elsass-olidaire ».

Laissez un commentaire

Attention, votre tout premier commentaire sur ce blog sera soumis à validation. Inutile de poster deux fois dans ce cas...