Un 14 juillet en mode slow grâce à l’Alsace

Retour en images sur le 14 juillet des Ambassadeurs à Bruxelles. 2500 VIPs souvent affamées (et le mot est faible), une quinzaine de stands pour les nourrir. Je vous laisse deviner quel était le plus beau stand (rehaussé par des alsaciennes en costume de chez Maison Bossert), le plus grand, le mieux achalandé en produits traditionnels et de qualité, le seul non-commercial, et de sucroit résolument labellisé Slow Food Metropolitan Brussels (comme celui de à Laurent Gerbaud et de Patrice Gazo l’ostréiculeur anti-triplos – on se sentait un peu moins seul à revendiquer et défendre le « bon, propre et juste »). Nous avons littéralement été pris d’assaut et dévalisé d’une centaine de tartes flambées La Ferme Adam et bretzels, 30 kg de charcuterie Thierry Schweitzer – Paysan Charcutier et foie gras La Ferme Schmitt, pain au levain de Hopla Geiss et d’une centaine de bouteilles de la cuvée ‘je n’sais pas’ de mon filleul Sylvie Fahrer et Fils et de crémant brut nature et riesling Domaine Valentin Zusslin.
Tradition, qualité, générosité, convivialité, identité. C’est cette image et cette identité forte que les ambassadeurs et leurs 2500 invités sont venus chercher, et qu’une quinzaine de bénévoles alsaciens leur ont offert, le temps d’une belle soirée…

Avec Pierre Sellal, ambassadeur de France auprès de l’Union européenne et Marie-Christine Buttel, Consule Générale de France

 

Laissez un commentaire

Attention, votre tout premier commentaire sur ce blog sera soumis à validation. Inutile de poster deux fois dans ce cas...