14 Juillet: l’Alsace prise d’assaut : Il n’y a pas que le peuple qui avait faim…

La traditionnelle réception du 14 juillet des ambassadeurs a attiré plus de 2500 personnes au Bozar. La sécurité a même dû temporairement bloquer l’accès à notre stand Alsace tellement il y avait de monde pour déguster tartes flambées La Ferme Adam, les charcuteries et knacks bios de Thierry Schweitzer, le succulent foie gras artisanal de la Ferme Schmitt, le munster de la Fruitière, le pain au levain bio de Hopla Geiss, le ‘Je ne sais pas’ de Sylvie Fahrer et Fils et le brut zéro sans soufre du domaine Valentin Zusslin
L’Alsace fait donc toujours recette et elle en invente même de nouvelles pour l’occasion avec une tarte flambée au Herve au lait cru : Du goutu. On n’a pas encore osé la flam’s au chocolat Laurent Gerbaud, notre voisin d’un soir, même si ce dernier a un peu campé devant notre stand 😉
Dans son discours Madame l’ambassadeur de France n’a pas manqué de remercier chaleureusement la « région Alsace » (ce sont ses propres termes) pour son « soutien qui contribue grandement au succès de la manifestation« . Et le président de la région Normandie de confirmer « qu’ils ont pris la région Alsace comme modèle pour redéfinir leur stratégie d’image et d’attractivité territoriale« . Tout est dit… Et la recette est simple: des bons produits de qualité et propre et de l’enthousiasme et de la bonne humeur…

Le choeur des filles de Colmar chante dans la cathédrale de Bruxelles

Un chœur dans le chœur … de la cathédrale Ste Gudule. Ce n’est pas tous les jours qu’on peut chanter dans la cathédrale de Bruxelles. La Manécanterie de Saint-Jean – Choeur de filles de Colmar (8-14 ans) que nous avons accueillie à Bruxelles le 4 juillet, nous a régalés avec des chants religieux et profanes. Quelle pureté de voix, quelle résonance dans toute la cathédrale et qui te touche au coeur. Et puisqu’on ne pouvait pas les laisser repartir le ventre vide, collation offerte par l’APA avec charcuterie artisanale, fromage et pain bios. Parce qu’elles le valent bien…

Weinsommer à la représentation du Bade Wurtemberg

Résultat de la « wine battle » au Bade Wurtemberg: Si t’as pas les moyens, mets y de l’humain et de la passion…

Pour son Weinsommer, leur évènement phare de l’année, le Bade Wurtemberg avait invité l’APA à tenir un stand. Organisation exemplaire et impressionnante du Bade-Wurtemberg. Buffet énorme, orchestre, 500 invités triés sur le volet, auquel s’ajoutent 6 stands de leurs caves vinicoles où le vin coule à flot; la Champagne s’étant aussi invitée avec une centaine de bouteilles. Et nous APA avec un budget quasi nul, quelques kilos de charcuterie vraiment artisanale de chez Thierry Schweitzer, notre four à tarte flambée, quelques bouteilles de vins en biodynamie (merci Marie Zusslin), un costume de la Confrérie St Etienne, Cyril Brid de l’AAA (Agence d’Attractivité d’Alsace) et quelques bénévoles. Il faut alors être original et faire le spectacle pour attirer l’attention, les photographes, un ministre, un commissaire européen… Et on a alors le temps de leur expliquer nos produits, notre démarche, notre Alsace, verre en main. Et quel plaisir d’être écouté et de pouvoir partager sur les sols vivants, les levures indigènes, le terroir ou les lieux d’énergie. Et surtout cette phrase mainte fois entendue au cours de cette longue soirée : « Nous revenons au stand Alsace car vos vins sont magnifiques et vous en parlez avec tellement de passion ». Mais je n’étais modestement, l’espace d’un soir, que le messager de nos grands vins d’Alsace.

Ce n’est pas tous les jours que je m’invite à une tribune. Lors de la cérémonie d’ouverture du Weinsommer, devant 500 personnes et après les discours de Guido Wolf, ministre des affaires européennes, Phil Hogan, commissaire européen à l’agriculture, François Werner, vice-président de la région Grand-Est, Hermann Hohl président de l’association viticole du Bade-Wurtemberg (23,000 vignerons), je ne pouvais pas rater l’occasion (certes en faisant un peu le forcing) de prendre la parole pour présenter, dans la langue de Goethe, la Confrérie St Etienne et les particularités des vins d’Alsace: son climat, sa complexité géologique et ses terroirs uniques, ses hommes et bien-sûr sa forte tendance au bio. Et de prolonger la conversation en tête à tête avec le commissaire et même de pousser la chansonnette avec le ministre : « senga eins, trinka eins… ». 







L’Alsace Fan Day à Bruxelles

Pour la 1ère édition de l’Alsace Fan Day le 24 juin dernier, les Alsaciens de Belgique ont investi le bar à bières incontournable à Bruxelles, le Moeder Lambic, pour offrir à toute la population Brusseleir des tartes flambées à l’heure de l’apéro qui accompagnaient la bière Perle que le tenancier alsacien, Jean Hummler avait mis en perce pour l’occasion. Belle affluence et beaucoup de convivialité pour cette « première ».

Quelques videos:

Golf Challenge Alsace: Sous une chaleur estivale

Décidément l’Alsace porte bonheur au golf du chateau de la Tournette . Une fois encore, c’est sous un soleil radieux et estival que 130 compétiteurs ont swingué et drivé pour remporter un des nombreux prix alsaciens. Aux dires de la plupart des habitués, ils attendent cette journée alsacienne avec impatience pour bien-sûr espérer remporter un des prix mais aussi pour l’ambiance conviviale au 19ème trou où ils pourront déguster la tarte flambée et le crémant bien frais.

Remercions une fois encore nos généreux donateurs alsaciens pour leur fidélité et leur engagement pour faire connaitre notre belle région:

Golfs in Alsace
Hôtel restaurant Cour d’Alsace
à Obernai
Hôtel Restaurant Au Boeuf Rouge à Niederschaeffolsheim
Domaine Valentin Zusslin à Orschwihr
Hôtel Best Western à Strasbourg
Hôtel-Restaurant Cheval Blanc à Westhalten
Hôtel restaurant chez Julien à Fouday
Restaurant A la ville de Lyon à Rouffach
Hôtel Diana à Molsheim
Golf de Soufflenheim
Golf de la Wantzenau
Hôtel-restaurant Verte Vallée à Munster
Domaine Boeckel à Mittelbergheim
Ferme Adam à Wahlenheim